MENU
En quête de rédemption, les Spitfires comptent écrire un nouveau chapitre de leur histoire

L’histoire est toujours en attente d’un nouveau chapitre à écrire.

Les Spitfires de Windsor prendront ces mots au pied de la lettre alors que le club se prépare à accueillir la 99e édition du tournoi de la Coupe Memorial MasterCard.

Les Spitfires auront besoin d’une performance historique pour remporter le tournoi. L’équipe a eu droit à six semaines de congé après avoir été éliminée au premier tour des séries de la Ligue de l’Ontario (OHL) et aucune équipe dans les annales de la Coupe Memorial MasterCard n’a décroché le trophée après avoir été éliminée aussi tôt.

« Je ne pense pas qu’on considère ça comme une tâche impossible, pas du tout », a déclaré le vétéran joueur de centre des Spitfires Aaron Luchuk. « Nous avons une très bonne équipe et nous avons perdu en sept matchs contre une très bonne équipe. »

Windsor a déjà réécrit un peu l’histoire des séries de l’OHL. Les Spitfires ont été la première équipe de la ligue à ne pas profiter de l’avantage de la patinoire au premier tour éliminatoire après avoir récolté 90 points en saison régulière. Au sein d’une Association Ouest fort relevée où cinq équipes se trouvaient parmi les 10 mieux classées dans la Ligue canadienne de hockey, les Spitfires se sont retrouvés contre les champions en titre de la Coupe Memorial MasterCard, les Knights de London, au premier tour et ils ont été éliminés en sept rencontres.

« L’esprit est encore bon dans le vestiaire et nous allons essayer de tirer profit de cette opportunité », a indiqué le gardien de deuxième année des Spitfires Mikey DiPietro. « C’est juste que nous avons emprunté un chemin différent pour nous rendre jusqu’à la Coupe Memorial. »

Les Spitfires ont écrit l’histoire à l’occasion de la Coupe Memorial MasterCard 2009. Windsor, en tant que champion de l’OHL, s’est alors incliné à ses deux premiers matchs de la compétition et aucune formation n’était jamais revenue remporter le tournoi en passant par le match de bris d’égalité de cette façon, mais l’entraîneur-chef Bob Boughner avait gardé son calme à l’époque.

« Nous sommes capables d’y aller d’une série de victoires », avait alors déclaré Boughner, qui occupe maintenant un poste d’entraîneur adjoint avec les Sharks de San Jose.

Quatre victoires d’affilée, dont une acquise de manière fort dramatique en prolongation lors de la demi-finale, ont permis aux Spitfires de soulever le trophée pour la toute première fois. Mais ce n’était pas la première fois que le club déjouait les lois de probabilité. En 2005, les Spitfires, qui étaient la septième tête de série en vue des éliminatoires de l’OHL, ont subi la défaite à leurs trois premières rencontres du premier tour contre Sault Sainte Marie, la deuxième tête de série. Aucune équipe dans l’histoire de l’OHL n’avait comblé un déficit de 3-0 et remporté une série dont le septième match avait lieu à l’étranger.

« Il faut bien que quelqu’un le fasse », avait lancé Dave Prpich, l’entraîneur-chef des Spitfires à l’époque, avant le quatrième match. « Pourquoi pas nous? »

Les Spitfires ont remporté les quatre rencontres suivantes, s’imposant en deuxième période de prolongation à l’occasion du septième match, pour faire leur place dans l’histoire de l’OHL. Et maintenant, l’équipe de cette année tentera encore de réussir l’impossible.

En 2013, les Blades de Saskatoon, en tant qu’équipe hôte, avaient été éliminés au premier tour des séries de la Ligue de l’Ouest et s’étaient inclinés devant London dans le match de bris d’égalité de la Coupe Memorial.

En 2001, les Pats de Regina ont également perdu au premier tour et ils ont atteint la demi-finale de la Coupe Memorial MasterCard, mais ils ont été éliminés par Val-d’Or. Maintenant, Windsor tentera de franchir une étape de plus.

« Nous avons hâte de profiter de cette opportunité et nous sommes convaincus que nous en sommes capables », a affirmé DiPietro.

Windsor s’attend par ailleurs à avoir une formation en pleine santé quand la Coupe Memorial MasterCard commencera, après avoir dû composer avec l’absence de joueurs-clés pendant de longues périodes cet hiver.

« Ce sera peut-être la première fois cette saison que nous aurons une équipe en santé », a noté Luchuk, dont l’équipe a perdu 138 hommes-matchs en raison de blessures en saison régulière. « Ça pourrait être un élément important en notre faveur. »

Le défenseur de six pieds sept pouces et 231 livres Logan Stanley, que les Jets de Winnipeg ont réclamé en première ronde du Repêchage de la LNH en 2016 a raté les 26 dernières rencontres de la saison régulière ainsi que les séries après avoir été opéré au genou droit, le 23 janvier, pour réparer une déchirure au ménisque, mais il s’attend à pouvoir revenir au jeu à l’occasion de la Coupe Memorial.

Stanley fait partie d’un groupe de quatre défenseurs des Spitfires qui ont déjà signé un contrat de la LNH. Les autres sont Mikhail Sergachev (Canadiens de Montréal), Jalen Chatfield (Canucks de Vancouver) et Sean Day (Rangers de New York).

« C’est le meneur de notre équipe », a dit l’entraîneur-chef des Spitfires Rocky Thompson à propos de Stanley. « C’est un joueur dominant dans cette ligue. Ces deux choses mises ensemble font de lui un morceau important au sein de notre formation. Il joue plus de 25 minutes par match. Il est peut-être le meilleur défenseur défensif dans cette ligue, tout en ayant des atouts à l’attaque. »

Son retour au jeu rendrait la vie de DiPietro plus facile. Lauréat du trophée F.W. ‘Dinty’ Moore remis au détenteur de la meilleure moyenne de buts accordés par match dans l’OHL alors qu’il en était à sa première année dans la ligue, DiPietro n’a pas connu de baisse de régime à sa deuxième campagne. Sa moyenne de 2,35 lui a donné le deuxième rang dans la ligue et lui a permis d’égaler le record d’équipe établi en 2008-09 par Andrew Engelage. Il a par ailleurs pris le troisième rang dans la ligue au chapitre du pourcentage d’arrêts (.917), tandis que ses six jeux blancs, un record d’équipe de l’ère moderne des Spitfires, lui ont procuré une égalité au premier rang dans la ligue.

« Je suis vraiment content de la façon dont j’ai joué », a affirmé DiPietro, qui est admissible au Repêchage de la LNH le mois prochain. « D’un point de vue personnel, j’ai le sentiment que mon niveau d’effort a été constant. »

Outre leurs quatre joueurs sous contrat à la ligne bleue, les Spitfires ont cinq espoirs de la LNH chez les attaquants qui ont paraphé une entente, soit Logan Brown (Sénateurs d’Ottawa), Jeremy Bracco (Maple Leafs de Toronto), Jeremiah Addison (Montréal), Graham Knott (Blackhawks de Chicago) et Julius Nattinen (Ducks d’Anaheim). On s’attend à ce que Gabriel Vilardi soit réclamé tôt dès la première ronde du prochain Repêchage de la LNH, tandis que les 28 filets inscrits par Luchuk en saison régulière lui ont donné le deuxième rang des buteurs dans l’équipe, à un filet du meneur, Vilardi.

« Il y a beaucoup de talent ici, de bas en haut de l’alignement », a indiqué DiPietro. « C’est un honneur de pouvoir jouer au sein d’une équipe qui a autant de talent. »

Bien que six semaines, c’est très long comme période d’attente avant d’entreprendre un tournoi, Thompson estime que fait d’avoir eu droit à un congé comporte certains avantages, et que ce sera à lui de tenter d’en tirer profit au maximum.

« Je ne m’attarde pas aux choses négatives », a dit Thompson. « Je peux seulement me concentrer sur ce que nous, les membres du personnel, pouvons faire pour bien préparer nos joueurs.

« L’avantage que nous aurons, c’est que nous serons en santé pour la première fois cette saison. Les autres équipes vont être épuisées en raison de l’énergie qu’elles ont dépensée durant les séries. Nous serons frais et dispos. Nous aurons de l’énergie. Serons-nous rouillés? Oui, c’est sûr, il a eu six semaines de repos entre nos matchs. Les autres équipes auront l’avantage dans d’autres aspects, mais si nous pouvons nous concentrer sur les choses que nous pouvons faire pour surmonter ça, alors nous pourrons mieux tirer profit des avantages que nous avons.

« Nous jouerons devant nos partisans. Tout le monde pourra dormir dans son lit. Les éléments qui font partie de notre routine demeureront les mêmes, ce qui est un avantage énorme. »

JIM PARKER COUVRE LES ACTIVITÉS DES SPITFIRES POUR LE WINDSOR STAR.

plus de nouvelles
30 000 $ amassés à l’encan des chandails commémoratifs des Spitfires
Il y a 2 mois
Photos - 99 instantanés de la 99ème finale de Coupe Memorial Mastercard
Il y a 3 mois
Le 99e tournoi de la Coupe Memorial Mastercard, un grand succès sur la patinoire comme à l’extérieur à Windsor
Il y a 3 mois
Les Spitfires de Windsor sont champions de la Coupe Memorial Mastercard 2017
Il y a 3 mois
3:17
L'Avant-Match - La Grande Finale
Il y a 3 mois
La LCH dévoile les gagnants de ses prix 2017
Il y a 3 mois